Ouvert depuis septembre, le Parcours Vitalité fait le bonheur des petits et des grands

Photo courtoisie du Cégep de Matane. Photographe : Stéphane Quintin.

La Ville de Matane et le Cégep de Matane se réjouissent du succès rencontré par le Parcours Vitalité, nouvellement aménagé dans les boisés du cégep. Les amateurs de parcours en forêt peuvent déjà profiter de ce dernier projet du budget participatif.

Aménagé dans le cadre de la 4e édition du budget participatif de la Ville de Matane en partenariat avec le Cégep de Matane, le tout nouveau Parcours Vitalité a pu accueillir ses premiers visiteurs en septembre, après des travaux qui se sont échelonnés tout au long du mois d’août.

Selon un communiqué en provenance de la Ville de Matane et du cégep, les deux institutions semblent très heureux de l’aboutissement de ce projet visant les familles, alors qu’il s’est déjà montré très apprécié de ses utilisateurs. En 2019, ce projet soumis au concours de budget participatif a été celui ayant cumulé le plus de votes de la population des cinq projets proposés.

Bénéficiant d’un financement originel de 100 000 $, le projet a finalement coûté près de 95 500 $, équitablement réparti entre la Ville et le Cégep de Matane. Le parcours en plein air, localisé sur les terrains du Cégep de Matane, a été réalisé par l’entreprise Eskair Aménagement de Drummondville, qui est spécialisée dans la conception, la fabrication et l’installation d’équipements récréatifs extérieurs en billots de cèdre, indique le communiqué.

À l’entrée du parcours. Photo courtoisie du Cégep de Matane. Photographe : Stéphane Quintin.

Le Parcours Vitalité est offert gratuitement les soirs et la fin de semaine et est accessible à partir du stationnement devant la porte 2 du Cégep de Matane. De celui-ci, il est possible d’apercevoir la fameuse arche en bois marquant l’entrée du sentier, en direction du boisé situé en arrière du CDRIN. Sur un sol recouvert de copeaux de bois, il est composé de quatre stations totalisant une dizaine de modules, proposant à tous des défis de différents niveaux.

L’instigatrice du projet, Audrey Lamoly, une Réunionnaise âgée de 24 ans et occupant l’année dernière le métier d’éducatrice en garderie à Matane, a pu suivre la concrétisation de son projet à distance depuis La Réunion, et se réjouit du résultat final. 

« J’aimais bien m’entraîner dans les boisés en arrière du cégep mais je trouvais qu’il manquait d’infrastructures sur place alors des amis m’avaient convaincue de déposer ce projet dans le cadre du budget participatif de la Ville. L’endroit ne servira pas seulement aux sportifs avec un objectif de performance mais les enfants pourront s’y rendre aussi pour s’amuser, bouger, grimper, courir et sauter », avait-elle déclaré au moment du dévoilement du projet gagnant. Elle espère pouvoir venir visiter les nouveaux modules aussitôt que possible.

L’annonce du prochain projet gagnant de la 5e édition du budget participatif de l’année 2020-2021 est prévu le mardi 6 octobre. Celui-ci sera choisi parmi les onze projets soumis et cette année, a droit à un budget de 200 000 $ pour sa réalisation.