Pascal Bérubé restera le chef parlementaire du Parti québécois

Le nouveau chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon a annoncé ce mercredi que son collègue Pascal Bérubé couvrira la fonction de chef parlementaire du PQ à l’Assemblée nationale.

Depuis 2018, Pascal Bérubé se tenait au rôle de chef par intérim du Parti québécois, jusqu’à ce que la formation politique élise vendredi passé son nouveau chef, Paul St-Pierre Plamondon. 

N’étant pas un député siégeant à l’Assemblée nationale, M. Plamondon n’avait pas le choix de déléguer certaines de ses tâches du Salon bleu à un de ses collègues. Pour tenir place à l’Assemblée nationale, il doit se faire élire tout d’abord dans une élection partielle. 

Plamondon n’a pas voulu prendre la place d’un député élu du Parti québécois. C’est pourquoi le chef péquiste a choisi de céder provisoirement son poste de chef parlementaire en chambre à Pascal Bérubé.

Pour faire ses choix d’officiers parlementaires, Paul St-Pierre Plamondon a consulté son équipe et ses députés afin de savoir ce qu’ils envisageaient pour le futur, et ceux-ci auraient répondu les personnes déjà en place au nouveau chef.

Même si M. Bérubé jurait vouloir revenir que simple député de Matane-Matapédia et de prioriser son travail dans sa circonscription, il a finalement accepté l’offre servie sur un plateau d’argent de son nouveau chef de le représenter en tant que son « bras droit » au Salon bleu.

« L’idée c’est d’être utile à ma famille politique. L’équipe considère que j’ai bien fait le travail. Bien sûr, tout n’est pas parfait, mais je continuerai avec la même fougue, la même combativité et la même rigueur que vous me connaissez à être le bras parlementaire de cette nouvelle chefferie », a-t-il exprimé en conférence de presse.

Contrairement à son titre de chef de parti par intérim, le député de Matane-Matapédia aura des responsabilités et des tâches plus limitées qu’auparavant. En tant que coordonnateur du parti dans l’aile parlementaire, il travaillera en étroite collaboration avec le chef, qui sera présent à tous les jours à l’Assemblée nationale, a avancé lui-même Plamondon.