Pour le député, il est temps de penser à faire l’acquisition d’un nouveau traversier

Pascal Bérubé est convaincu qu'il faut planifier la construction d'un nouveau traversier et de mettre en vente le F.-A.-Gauthier.

La saga du traversier fait encore la une de tous les médias et encore une fois, ce n’est pas pour les bonnes raisons. Quelques jours seulement après avoir quitté les installations portuaires de la STQ à Trois-Rivières et auparavant du chantier Davie, voilà maintenant que l’on constate de légères pertes d’huile, ce qui n’est pas rassurant pour la clientèle.

En entretien téléphonique lundi matin, le député de Matane-Matapédia croit profondément qu’il est maintenant temps de se tourner vers l’achat d’un autre traversier, qui devra être fabriqué ici au Québec.

Voici l’entrevue réalisée lundi matin avec le député péquiste:

Entre-temps, la direction de la STQ nous signale que les travaux seront effectués sur le F.-A.-Gauthier ici aux installations portuaires de Matane pendant que le NM Saaremaa 1 prendra la relève, le temps des travaux.