Précisions du Dr Sylvain Leduc sur l’ordonnance de santé publique et les contrôles routiers

Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent

Suite à l’annonce de la vice-première ministre, Geneviève Guilbault  qui a pour objectif de limiter les déplacements à travers huit régions distinctes au Québec, dont le Bas-Saint-Laurent. Le Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du Centre intégré des services sociaux du Bas-Saint-Laurent a tenu a amener des précisions sur cette mesure qui a pour objectif premier de protéger la population bas-laurentienne.

En fonction depuis le 28 mars, 16 heures, cette mesure est effective pour les deux prochaines semaines. Des contrôles routiers sont prévus aux points de jonction avec les autres territoires, soit Chaudière-Appalaches, la Gaspésie et le Nouveau-Brunswick.L’ordonnance sera réévaluée selon l’évolution de la situation du COVID-19 à travers la province.

Le Dr Leduc rappelle que les déplacements concernant l’ensemble des services essentiels, dont les soins de santé de même que l’approvisionnement en biens essentiels, seront autorisés ainsi que certaines considérations humanitaires.

 « La situation au Bas-Saint-Laurent, et dans tout l’Est-du-Québec, est présentement sous contrôle et nous avons très peu de cas déclarés pour le moment. la mesure extraordinaire annoncée aujourd’hui est préventive, mais juste et absolument nécessaire dans le contexte actuel afin que nous puissions freiner la propagation du virus et limiter la transmission régionale et interrégionale », déclare le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc.