Programmation de la série Bord de mer de Kaméléart

Partenariat commercial

Voici les spectacles à venir dans le cadre de la série Bord de mer présentée par Kaméléart Matane.

JORDAN OFFICER

26 juin à 20H sur la terrasse du Centre d’art Le Barachois

Trois albums, trois styles, un point commun. Le guitariste montréalais d’exception Jordan Officer vient de faire paraitre simultanément le 17 juillet trois albums, chacun axé et titré, selon ses styles de prédilections : Jazz vol.1, Country vol.1 et Blues vol.1. 

Il transportera cette trilogie sur scène en duo avec nul autre que Alain Bergé, batteur de Jean Leloup et qu’on retrouve sur les albums de Youssou N’Dour, Daniel Bélanger, Kevin Parent, Bran Van 3000 et bien d’autres. Cette version inattendue vous promet un voyage musical riche et enivrant qui restera gravé dans vos mémoires

VIVIANE AUDET

07 juillet à 20H sur la terrasse du Centre d’art Le Barachois

Les filles montagnes

Seule au piano et au Wurlitzer, dans la mouvance néoclassique, Les filles montagnes est un récit pianistique où la tragédie de Polytechnique est suggérée au fil des 11 pièces. Dans un hommage musical façonné d’ombre et de lumière, Viviane nous plonge musicalement, tant par sa fougue que par sa sensibilité, au cœur de cette soirée de décembre 1989.

Acte 2

Musique originale composée pour diverses productions audiovisuelles

Viviane revisite une douzaine de pièces coup de cœur composées au cours des dernières années pour des films et des documentaires. Du film Les rois mongols de Luc Picard, en passant par Camion de Rafaël Ouellet et le documentaire Lafortune en papier de Tanya Lapointe et de Laurence Trépanier, Viviane nous invite à traverser des univers cinématographiques aux horizons musicaux vibrants d’intensité.

KNLO

10 juillet à 20H sur la terrasse du Centre d’art Le Barachois

KNLO (alias KenLo Craqnuques) est un artiste multidisciplinaire né en 1984 à Sainte-Foy, porteur du récit afrobascanadien. Membre du groupe Alaclair Ensemble. 

« CLUB mixtape 2020 » se veut une suite fumante à ses 2 premiers albums chez Les Disques 7ième Ciel (« Long Jeu », 2016 et « Sainte-Foy », 2019). Un effort collectif rassemblant la relève musicale de Québec (Lewis Dice, Kevin Kevin) et les habituels collaborateurs de KNLO (Eman, VLooper) en plus de 2 collaborations avec le funkman français Mofak. On y entend aussi Caro Dupont, comme on ne l’a jamais entendue.

ALEX BURGER

14 juillet à 20h sur la terrasse du Centre d’art Le Barachois

Alex Burger chante comme il parle, avec toute l’expressivité et les couleurs de la langue queb, qui épouse son « classic rock » intemporel à merveille. Il nous fait brailler à ses heures avec des ballades country qui sonnent comme si Hank Williams était né dans les années ‘90 en Montérégie. Le reste du temps, il nous garroche toute sa fougue avec l’aisance d’un gars qui est à sa place sur un stage, qui nous conte sa vie à travers ses chansons et qui rock comme pas un.

GROSSE ISLE

16 juillet à 20h sur la terrasse du Centre d’art Le Barachois

Le groupe Grosse Isle est né de la collaboration « absolument magique » entre trois musiciens exceptionnels du Québec et de l’Irlande (The Irish Music Magazine). Ensemble, Sophie Lavoie du Lac-St-Jean (violon, piano, voix), le légendaire André Marchand (guitare, voix), et Fiachra O’Regan, champion d’Irlande (cornemuse irlandaise, whistle, banjo), brillent grâce à leur musique riche et enveloppante. L’union des deux cultures, l’authenticité et l’immense talent des artistes donnent un impressionnant résultat! Découvrez le nouveau spectacle de la formation inspiré de son 3e album qui sera lancé ce printemps. Des complaintes aux chansons plus rythmées, le concert est varié et affiche les 1001 couleurs de ce trio rafraîchissant. 

DANS L’SHED

17 juillet à 20h sur la terrasse du Centre d’art Le Barachois

Les Gaspésiens Éric Dion et André Lavergne sont des complices musicaux depuis bientôt 20 ans. C’est en 2013, les deux amis et musiciens décidèrent de créer le projet Dans l’Shed. Sur scène, ils partagent leur joie de vivre et la complicité musicale qui les caractérise. Grâce à une maîtrise aboutie de leurs instruments respectifs (guitares, dobro, banjo, lap steel), ils interprètent des compositions aux accents folk-country-blues aux sections improvisées hautes en couleur! D’inspiration folk americana, les auteurs-compositeurs-interprètes n’hésitent pas parfois à piger dans le répertoire traditionnel du sud des États-Unis pour raconter des histoires plutôt rurales à travers des personnages dans lesquels chacun se reconnait. 

Sur leur nouvel album (automne 2020), inspiré du concept de l’opus de Bob Dylan «Bringing it all back home » (1965), on retrouvera encore le son Dans l’Shed, des chansons folks americana dans lesquelles les textes occupent une place centrale. Entourés d’une équipe composée de Benoit Pinette (Tire le coyote) à la co-réalisation ainsi que des musiciens Vincent Carré (batterie, percussions) et Marc-André Landry (basse), l’album sera enregistré au Studio Mid. Constitué de 10 pistes, la Face A sera constituée de 5 chansons folk aux arrangements inspirés par le folk indie tandis que la Face B comprendra 5 chansons plus près de la tradition folk americana.

KAIN

22 juillet à 20h sur la terrasse du Centre d’art Le Barachois

KAÏN c’est une rencontre impérative et le public est convié à un événement festif. Pour ses fans, Kaïn conjuguera son nouveau répertoire à ses grands succès, déjà dans la mémoire collective du Québec, en plus de réserver des surprises dignes des grandes occasions.

KAÏN est indéniablement l’un des groupes les plus estimés de la scène musicale de chez nous et a toujours conservé cette force d’émotions propre aux grands professionnels de la scène, carburant à la passion et l’authenticité.

Avec plus de 350 000 albums vendus depuis la sortie de Pop Culture en 2004, KAÏN enchaîne les succès à un rythme effréné. De Parle-moi d’toi à La nuit gronde et Comme un bum, en passant par Embarque ma belle et Comme dans l’temps, le groupe n’a jamais cessé de se bonifier.

Il est maintenant temps de célébrer deux décennies d’accomplissements. 

PHILIPPE BOND

23 juillet à 20h à l’auditorium de la Polyvalente de Matane.

Après avoir laissé de côté les anecdotes sur sa famille lors de son deuxième one man show, Philippe revient en force dans ce troisième spectacle avec des histoires incroyables sur la famille Bond. Famille qui s’agrandit avec la naissance de son fils, des grands-parents âgés de 95 ans qui s’entêtent à rester en vie et son père qui prend bien soin de l’appeler chaque semaine pour le nourrir en anecdotes croustillantes. Chez les Bond, on est comique de père en fils ! Est-ce que son propre fils réussira à apporter un peu plus de sérieux au sein de cette famille ? Permettez-nous d’en douter !

DANIEL VOLJ

27 juillet à 20h sur la terrasse du Centre d’art Le Barachois

Daniel Volj est un chanteur, auteur-compositeur, multi-instrumentiste, réalisateur-mixeur, originaire de Montréal.
Il découvre sa passion pour la musique dès l’âge de 4 ans, assis sur les genoux de son grand-père qui jouait du piano. Ce dernier, avec qui il a habité toute sa jeunesse, a œuvré dans le milieu artistique à titre de premier percussionniste de l’Orchestre Symphonique de Montréal ainsi que pianiste-bruiteur dans les salles de cinéma et pour les radios roman de l’époque. Cet homme jouera un rôle-clé dans la vie du jeune homme.

Dès l’adolescence, il commence sa carrière comme batteur-chanteur dans le circuit des bars du Québec ce qui lui donnera une expérience enrichissante et formatrice.

Début vingtaine, il développe son talent comme multi-instrumentiste- choriste et accompagne un bon nombre d’artistes au Québec.

Au fil des ans, il perfectionne son art comme arrangeur-réalisateur- mixeur en studio, collaborant comme musicien, pigiste, ingénieur de son sur plusieurs albums d’artistes canadiens.

Dans les années 90, en plus de pratiquer son métier de musicien- accompagnateur en spectacle, Daniel Volj collabore à la musique de publicités et musique thème d’émissions de télévision.

Au début des années 2000, il se joint comme bassiste-choriste avec la nouvelle formation culte « The Box » du chanteur fondateur Jean-Marc Pisapia. La formation qui est toujours active à ce jour puisque s’ajoutent année après année des spectacles partout au Canada.

IRÈNE

28 juillet à 20h sur la terrasse du Centre d’art Le Barachois

Originaire de Gaspé, le groupe Irène s’est formé par la rencontre de cinq passionnés aux backgrounds musicaux divergents. Il est composé de jeunes musiciens polyvalents aguerris à la scène. Influencés à la fois par les groupes de rock au son vintage et par la douceur du folk moderne, ils vous feront goûter, dans leur spectacle, à leur son chaud et à leurs rythmes entraînants. Lors de ces prestations, ils se sont démarqués en remportant des prix leur permettant de participer au Camp chanson de Petite-Vallée et aux Terrasses du Bout du Monde, organisées par le Festival de Musique du Bout du Monde. Récemment, la sortie de leur premier single intitulé «Ça va ben» les a affichés au grand public. Cette chanson fera également partie d’un mini-album à venir.

CARL MAYOTTE

31 juillet à 20h sur la terrasse du Centre d’art Le Barachois

Carl Mayotte et son groupe livrent un concert magique où les solos et les envolées virtuoses s’enchainent comme dans un film d’action qui vous tiendrait éveillé sur le bout de votre chaise. Un des grands buts du jeune jazzman est de démocratiser le jazz en créant un concert où la communication et l’échange d’énergie avec le public sont primordiaux. Parfois complexe, mélodique ou même nostalgique, la musique jouée par la Révélation jazz Radio-Canada et sa bande ne laisse personne indifférent. Le groupe va d’ailleurs sortir leur nouvel album Pop de Ville Vol.1 à l’hiver 2021 qui mettra en son la fusion de plusieurs influences et styles qui vous émerveilleront