Québec demeure sur ses positions concernant la loi 40

Le gouvernement est catégorique : il refuse de compenser les villes qui devront offrir gratuitement des terrains pour la construction de nouvelles écoles.

C’est ce qu’ont indiqué les ministres des Affaires municipales et de l’Éducation, hier soir, à la sortie d’une rencontre avec des représentants municipaux à l’Assemblée nationale.

Une autre rencontre est prévue dans deux semaines.

La présidente intérimaire de l’UMQ a indiqué que si la situation demeure inchangée, il y aura des impacts sur les comptes de taxes municipaux.

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="12015" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]