Retour sur le budget avec la députée Kristina Michaud

Kristina Michaud se lève en Chambre durant la période des questions / stands up to speak during question Period Ottawa, ONTARIO, le 23 February, 2021. © HOC-CDC Credit: Bernard Thibodeau, House of Commons Photo Services

En entrevue téléphonique mardi matin, la députée bloquiste Kristina Michaud est revenue sur l’annonce du premier budget de la ministre des Finances Chrystia Freeland annoncé lundi à Ottawa, engendrant des dépenses supplémentaires de 101,4 milliards de dollars (G$) sur une période de trois ans afin de relancer l’économie du pays.

Dans l’ensemble, la députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia salue l’effort même si elle considère que le montant est colossal pour les générations futures. Elle déplore cependant qu’il n’y ait aucune hausse des transferts en santé comme demandé dans les derniers mois par son parti sans compter l’abandon des aînés, souligne-t-elle.

Décortiquant le budget, elle y voit un plus pour l’économie auprès des entreprises de sa région, mais s’interroge sur d’autres points qui n’ont pas reçu les hausses nécessaires en ces temps difficiles en raison de la pandémie en cours.

Voici l’entretien réalisé avec madame Michaud :

« Le gouvernement du Québec avait une demande formelle en vue de ce budget : la hausse durable et sans condition des transferts en santé, en soutien au personnel soignant aux prises avec cette nouvelle vague de COVID-19. Elle est complètement ignorée par le gouvernement Trudeau. Le Bloc Québécois déplore également le soutien inadéquat offert aux aînés, les plus touchés et les moins soutenus durant la pandémie, qui méritent une hausse significative de la pension de vieillesse dès 65 ans. Nous allons proposer un amendement au budget avec ces deux mesures incontournables afin de permettre au Québec d’enfin sortir de cette crise sanitaire, qui après tout, est une crise de santé publique », explique Mme Michaud.