Situation épidémiologique au BSL, rattrapage en cours concernant la campagne de vaccination

Isabelle Malo, présidente-directrice régionale du CISSS du BSL

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent tenait un point de presse jeudi matin en présence de la présidente-directrice régionale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo et de la directrice régionale de la vaccination contre la COVID-19, Murielle Therrien.

La présidente du CISSS tenait à amener des précisions sur les dernières informations pour ce qui lui apparaît comme étant de très bonnes nouvelles sur la situation vaccinale à travers le territoire ainsi que sur l’accélération des doses de vaccin, depuis déjà une semaine au Bas-Saint-Laurent. Spécifiant qu’après un départ plutôt lent au bénéfice d’autres régions qui connaissaient une plus forte endémicité, l’ajustement des derniers jours est prometteur.

Données actuelles pour la campagne amorcée en décembre

En date d’aujourd’hui, c’est 17% de la population qui est maintenant vaccinée, soit plus de 36 000 doses qui ont été administrées à des personnes âgées ainsi qu’à des personnes de différents milieux de vie de la région du Bas-Saint-Laurent en plus des travailleurs de la santé et des services sociaux.

Selon les données obtenues, plus de 80% des 85 ans et plus ont reçu la première dose du vaccin. Pour les 80 à 85 ans, c’est au tour de 70% alors que l’on a franchi plus de 50% chez les 70 à 79 ans. La cible visée est d’atteindre au moins 75% de la population parmi les personnes admissibles rappelle Madame Malo.

Les huit sites sont ouverts et la cadence va bon train précise-t-elle. Hier, c’est plus de 3276 vaccins qui ont été administrés auprès de la clientèle, dont près de 1000 à Rimouski. Dans les jours qui viennent, le rythme va s’accentuer auprès des 60 ans et plus et des doses de vaccin AstraZeneca seront disponibles dès vendredi pour les cliniques de vaccination de Rimouski et Rivière-du-Loup ; part ailleurs, des cliniques sur rendez-vous avec le vaccin AstraZeneca auront lieu lundi et mardi dans les
huit sites de vaccination du Bas-Saint-Laurent.

On compte d’ailleurs un arrivage de 4500 doses AstraZenica disponibles selon la directrice de l’organisme de santé du Bas-Saint-Laurent. Mme Malo a voulu rassurer la population suite à la polémique autour du vaccin et a rappeler que la communauté scientifique internationale et les experts canadiens de Santé Canada, du groupe d’humanisation du Québec et de la Santé publique du Québec ont donné le feu vert à l’administration du vaccin AstraZeneca qui demeure un vaccin sûr et sécuritaire pour les personnes de 55 ans et plus, peu importe leur condition à ce moment-ci.

Mme Malo signale que plus de 2000 de ces vaccins ont déjà été administrés sur le territoire et qu’il n’y a eu aucune complication notée. L’amorce de la deuxième dose de vaccination débutera bientôt à travers le territoire conclu, madame Malo.

La directrice régionale de la vaccination contre la COVID-19, Murielle Therrien (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

De son côté, la directrice régionale de la vaccination, Murielle Therrien est aussi très optimiste soulignant que la vaccination s’est accélérée dans les derniers jours grâce à la réception de 17 185 vaccins dans la région (Moderna, Pzifer et AstraZeneca). En parallèle avec les cliniques sans-rendez-vous, il y aura aussi des rendez-vous possibles dès le début de la semaine prochaine pour les 55 à 79 ans dans les huit sites de vaccination du Bas-Saint-Laurent à partir d’aujourd’hui.

Mme Therrien nous avise qu’aujourd’hui jeudi, 2500 vaccins seront distribués à travers le territoire et la cadence va augmenter dans les jours qui viennent et la réponse populationnelle est positive. Enfin, lors de la période de questions des journalistes présents, madame Malo a annoncé que dans les jours qui viennent certaines pharmacies emboîteront le pas et offriront la vaccination. Plus de détails suivront sous peu.