Toujours populaire l’auberge de montagne des Chic-Chocs!

L’Auberge de montagne des Chic-Chocs reste toujours aussi populaire auprès des visiteurs. Après avoir connu un des étés les plus occupés de son histoire, l’hiver à venir s’annonce tout aussi remarquable pour l’établissement soutien Simon Boivin, responsable des relations avec les médias, à la SÉPAQ. « Il reste quelques séjours, mais les gens s’y sont pris plus tôt qu’à l’habitude pour réserver, donc on est pratiquement à 100% pour l’hiver à venir », observe monsieur Boivin.

Une visite sur le site internet de l’auberge haut de gamme, gérée par la SÉPAQ, suffit à nous convaincre de la popularité du site logé dans les montagnes de la réserve faunique de Matane, à la frontière avec le parc de la Gaspésie. Mise à part sa fermeture annuelle entre le début du mois d’avril et la veille de la fête nationale, l’établissement affiche complet jusqu’à la fin de juin 2022.

Les touristes qui voudraient se rendre à l’auberge au cours des prochains mois devront visiblement compter sur la chance. « Ceux qui veulent y séjourner doivent rester vigilants et aller fréquemment sur notre site pour voir s’il y a des annulations », recommande monsieur Boivin.

Sans trop de surprise, les visiteurs ont également été plus nombreux à se rendre sur la réserve faunique de Matane, au cours de la dernière année. La SÉPAQ a enregistré 33 599 journées de présence durant cette période. Il s’agit d’une augmentation de 10% par rapport à l’année précédente. La fermeture des frontières, en raison de la pandémie, expliquerait en bonne partie cette performance, croit Simon Boivin. « La croissance, on l’a observée dans le camping. Les gens sont beaucoup restés au Québec, les gens cherchaient une destination, plusieurs ont découvert les réserves fauniques comme une destination intéressante et, à la réserve faunique de Matane, ça a pratiquement doublé pour le camping. »

L’automne s’annonce par ailleurs toujours aussi florissant sur la réserve. Comme chaque année, les 388 forfaits soumis au tirage au sort ont trouvé preneur. Le taux de succès de la chasse à l’orignal, en plan américain avec guide, y approche 100%.