Tourisme à la hausse à Matane dans un contexte de pénurie de main-d’oeuvre

Phare de Matane (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media

On savait déjà que l’été 2021 a été bénéfique pour de nombreux attraits touristiques, établissements hôteliers, restaurateurs et commerces de la région qui ont senti une augmentation des visiteurs de l’extérieur durant la belle saison, cependant les données de DEM (Développement Économique Matanie) confirment cette tendance observée à la porte d’entrée de Matane via le bureau d’accueil touristique.

Selon un communiqué émis mardi, l’organisme souligne une hausse générale de l’achalandage de l’ordre de 47% comparativement à l’été 2020. L’équipe d’agents d’accueil du site a reçu la visite de 15 310 visiteurs entre le 7 juin et le 3 octobre dernier. La hausse est significative pendant les mois d’ouverture du bureau d’information, mais principalement en juin à l’amorce des vacances pour plusieurs familles.

Photo Denis Lévesque-Arsenal Media

Il semblerait que les voyageurs auraient commencé à voyager plus tôt qu’à l’habitude, soit dès le lendemain de la Fête nationale du Québec et de la fin de l’année scolaire, on a également constaté une croissance des visites à l’intérieur du bureau d’accueil et de renseignements touristiques.

Toujours selon le DEM, le recrutement de main-d’œuvre a obligé plusieurs acteurs du milieu touristique à s’ajuster afin de répondre à la clientèle, ce qui ne fut pas une tâche facile pour plusieurs, considérant le manque d’employés disponibles.

Un court sondage réalisé auprès des entreprises touristiques démontre les effets collatéraux du manque de main-d’œuvre et des impacts qui en découlent soit : une réduction de l’offre touristique, fermeture complète de certains restaurants ou rupture de services et fermeture de sections certaines journées; réduction du nombre de chambres disponibles dans certains établissements d’hébergements touristiques et plus.

Deux touristes en provenance de Montréal, de passage en juillet dernier au bureau d’information touristique. (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

Toujours selon le sondage, les touristes admirent l’accueil chaleureux qui leur est réservé chez nous. Il faut donc ajuster le tir et trouver des solutions pour palier au manque de main-d’œuvre, actuellement l’organisme planche sur diverses stratégies en partenariat avec divers partenaires régionaux.