Un plan de relance économique pour la Matanie

Les élus de la Matanie ont identifié différents projets totalisant plusieurs dizaines de millions de dollars afin de stimuler l’économie régionale.

En conférence de presse ce mardi, la Ville de Matane et différents partenaires socio-économiques ont présenté ces projets considérés porteurs pour la vitalité économique en matière de retombées et de création d’emplois.

Pour le maire de Matane, Jérôme Landry, il s’agit d’une manière d’envoyer un message clair au gouvernement du Québec :

Le maire de Matane, Jérôme Landry

Parmi les projets d’infrastructures municipales figure le Complexe aquatique de Matane qui doit remplacer les installations actuelles dont la durée de vie utile est atteinte. Le projet de 17 M$ chemine bien, mais la Ville de Matane souhaite obtenir une bonification de la subvention provinciale. Une enveloppe de 7,5 M$ a été déjà été promise par le gouvernement, la municipalité aimerait voir cette contribution passer à 10 M$.

L’aéroport de Matane est également au nombre des priorités. Jusqu’à 10 millions et demi de dollars seraient requis pour refaire les fondations de la piste et mettre à jour les installations dans l’intention d’assurer la pérennité des installations.

Du côté du port de mer, la mise à niveau des actifs pourrait représenter des investissements de plus de 60 M$. L’ensemble des intervenants politique et économique sont unanimes dans ce dossier alors que plusieurs projets privés dépendent de cette étape.

Synergie Matanie

Un projet novateur d’incubateur d’entreprises axé sur l’économie circulaire pourrait voir le jour sur l’ancien site de RockTenn dans le parc industriel. Une demi-douzaine douzaine d’entreprises auraient déjà démontré de l’intérêt pour s’y installer dont deux aussi rapidement qu’à l’automne. L’incubateur aurait pour objectif d’héberger des entreprises en démarrage à peu de frais.

La liste dévoilée ce matin prévoit bien d’autres projets dont une unité de stockage et de valorisation de l’énergie provenant des éoliennes, la mise à niveau d’un service de développement économique, l’obtention d’un fonds de diversification économique spécifique à la MRC de La Matanie, la réalisation d’une aire protégée dans les Chic-Chocs, la finalisation du projet du Groupe Maritime Verreault à Les Méchins et finalement la bonification du transport collectif dans la région.