Un promoteur de l’extérieur souhaite acquérir le parc des roulottes de Matane

Une partie du parc de maisons mobiles à Matane (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

Un promoteur privé de l’extérieur de Matane aurait démontré un certain intérêt afin de se porter acquéreur du parc de roulottes situé non loin de l’avenue Desjardins au sud de la municipalité. Une situation qui inquiète certains résidents de ce secteur alors qu’une démarche a été entreprise il y a deux ans pour que les propriétaires de maisons mobiles du parc puissent acquérir leur terrain sous certaines conditions.

C’est lors du débat entre les candidats à la mairie de Matane présenté un peu plus tôt cette semaine au Cégep que ce point a été amené sur la scène publique alors qu’une des résidentes de ce secteur, madame Geneviève Trudeau, a questionné les aspirants à la mairie sur cet épineux dossier, mais n’a malheureusement pas obtenu de réponses claires ni d’engagements à ce sujet auprès des trois personnes qui aspirent à la mairie de Matane le 7 novembre.

Une partie du parc des roulottes situé sur la rue Belvédère. (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

Celle qui est à la tête de ce regroupement de 149 propriétaires dit craindre une augmentation importante des loyers et même un risque fort d’ expropriation si jamais le promoteur en question décidait d’utiliser ce secteur pour le transformer en zone de condos par exemple.

Mme Trudeau nous a admis qu’au cours des derniers mois, la ville de Matane a fait preuve d’ouverture pour les résidents du parc des roulottes qui souhaitaient faire l’acquisition de leur terrain. En charge du dossier depuis 18 mois, madame Trudeau espère être en mesure de mobiliser l’ensemble des résidents du parc des roulottes face à cette possibilité qui pourrait déranger la quiétude de ces payeurs de taxes.

Madame Geneviève Trudeau promet de poursuivre ses efforts au nom des citoyens du parc des roulottes afin que cette possibilité de vente du site soit écartée. (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

Du côté de la ville, la directrice des communications, Anne Dionne confirme que la Ville de Matane a bel et bien reçu une offre de la part d’un promoteur privé. Comme cette offre a été reçue peu de temps avant la fin du mandat, les membres du conseil municipal ont préféré refuser l’offre, du moins pour le moment et ont suggérer au promoteur en question de présenter son offre au prochain conseil municipal.

Ceci permettra selon madame Dionne aux membres en place de prendre le temps d’analyser l’offre en question, s’assurant du même coup de poursuivre les discussions déjà entamées avec les citoyens de ce secteur. Le dossier est à suivre.