Yves-François Blanchet croît au projet Régionair pour remplacer Air Canada

Yves-François Blanchet était accompagné de quatre députés(es) du Bloc Québécois à Mont-Joli.

Première escale au Bas-Saint-Laurent/Gaspésie pour le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet qui s’arrêtait à l’aéroport régional de Mont-Joli lundi en début d’après-midi dans le cadre de sa tournée estivale, provinciale. Tout sourire, il s’est présenté devant une meute de journalistes, entouré de ses député(es) régionaux, Marilène Gill, Xavier-Barsalou-Duval, Maxime-Blanchette Joncas et Kristina Michaud en compagnie du préfet de la MRC de La Mitis, maire de Price et président du conseil d’administration de l’aéroport de Mont-Joli, Bruno Paradis.

Le chef bloquiste est venu parler d’un dossier chaud, celui de l’abandon des dessertes régionales par le transporteur Air Canada qui devient selon lui,un dossier qui touche l’ensemble des régions du Québec. Pour lui, Air Canada a coupé le service à travers les régions qui sont situées hors des grands centres, étant convaincu que le géant du monde aérien n’a aucune intention de reprendre le service, sauf s’il voit une possibilité de faire des revenus pour leurs actionnaires; il demeure convaincu que cette situation ouvre la porte à de grandes opportunités afin de trouver une solution fiable et durable avec les régions et des transporteurs provinciaux.

« Ce projet qui réunit le monde municipal,les régions,un large consensus à l’Assemblée nationale du Québec ainsi que le Bloc Québécois parle d’une même voix pour qu’il se développe quelque chose qui apparaîtra formellement dans les prochains mois, c’est la meilleure nouvelle que le Québec a eue depuis longtemps. »Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois

Ainsi, monsieur Blanchet demeure confiant qu’avec l’aide du comité consultatif, ce projet profondément québécois permettra de mettre en place un projet à la fois rentable, solide et à faible coût pour la population.Rappelant que le fédéral devra s’abstenir de nuire à l’élaboration du projet, il devra du même coup donner son appui au projet « Régionnair »touchant entre autre les aéroports de l’Est-du-Québec, soit du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la Côte-Nord.

Dans le document présenté, on souligne que le transporteur devra posséder deux types d’appareils un de +/- 18 et +/- 40 passagers , prévoyant au minimum 3 avions par semaine. De plus, afin de rentabiliser et protéger le marché, tous les aéroports régionaux, municipaux et privés du territoire des membres de la régie devront signer une entente sur la tarification uniformisée pour les autres transporteurs commerciaux de type 703-704-705, qui désirent occuper le territoire.

La députée Kristina Michaud salue les acteurs régionaux qui se sont tout de suite tournés pour trouver une solution régionale.

Monsieur Blanchet a terminé son point de presse avec un hommage aux gens de Lac-Mégantic soulignant la date anniversaire de cette triste tragédie alors qu’encore aujourd’hui, très peu de choses ont été faites à l’échelle du Québec et du Canada en matière de transport ferroviaire.Le chef entouré de son équipe terminera la journée en visitant les chantiers de Verreault Navigation à Les Méchins.

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="17166" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]